Doing Business dans les Etats membres de l’OHADA 2012

Auteur : Subnational Doing Business
Date de publication : Jan 25, 2012 (1537,5 KB PDF)

Télécharger

Synthèse

Créée en 1993 à Port-Louis (Ile Maurice), l’OHADA est une organisation panafricaine qui vise à établir un cadre juridique uniforme régissant les activités commerciales dans ses Etats membres : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Mali, le Niger, la République centrafricaine, la République du Congo, le Sénégal, le Tchad et le Togo. Le rapport prend en compte les réglementations nationales et locales relatives à 10 étapes de la vie d’une petite ou moyenne entreprise locale : création d’entreprise, obtention des permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs, paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats, solutionnement de l’insolvabilité.

Les principaux messages

  • Cette année, la réforme de l’Acte uniforme relatif au droit commercial général dans la région a permis de simplifier la création d’entreprise dans huit Etats membres, et a renforcé le droit des sûretés pour l’obtention des prêts dans chacun des seize Etats membres.
  • Au cours des six dernières années, tous les Etats membres de l’OHADA ont rendu plus facile de faire des affaires. Les réformes ont réduit en moyenne les coûts nécessaires pour créer une entreprise de 67% du revenu moyen par habitant. La durée moyenne pour enregistrer un titre de propriété a également été réduite de 28%.
  • L’OHADA est une région qui impose des réglementations lourdes et coûteuses aux entrepreneurs locaux : ses Etats membres se trouvent en moyenne à la 166ème position sur 183 économies mesurées dans le rapport global Doing Business 2012.
  • Le partage des bonnes pratiques permettrait aux Etats membres de se rapprocher des économies les plus performantes dans le monde.
  • Aucune économie ne surpasse les autres dans tous les domaines de Doing Business. Les variations importantes dans la réglementation des affaires au sein de la région indiquent que la marge de progression est considérable.
  • Pour certains des indicateurs mesurés, les économies de la région se comparent aux plus performantes dans le monde. Par exemple, il faut seulement 5 jours pour créer une entreprise au Sénégal, autant qu’au Canada et moins qu’en France. L’obtention d’un permis de construire prend 98 jours au Burkina Faso, soit trois mois de moins que la moyenne de l’Union européenne.

Doing Business dans les Etats membres de l’OHADA 2012 a été rédigé au sein du Groupe de la Banque Mondiale, dans le cadre du Programme de réforme du droit des affaires de l’OHADA. Ce programme inclut l’appui aux Etats membres de l’OHADA et à son Secrétariat Permanent dans l’adoption de réformes et l’application de l’ensemble des lois communes.