Rapports

Image

Doing Business 2020

Auteur: Doing Business
Date de publication: oct. 24, 2019
Télécharger

Aperçu général

Doing Business 2020 est une publication phare du Groupe de la Banque mondiale et est la 17ème d’une série de rapports annuels mesurant les réglementations favorables et défavorables à l’activité commerciale. Doing Business présente des indicateurs quantitatifs sur la réglementation des affaires ainsi que sur la protection des droits de propriété de 190 économies – de l’Afghanistan au Zimbabwe - au fil du temps.

Doing Business mesure les réglementations concernant 12 domaines du cycle de vie d’une entreprise. Dix de ces domaines sont inclus dans le score et le classement sur la facilité de faire des affaires : création d'entreprise, l'obtention d'un permis de construire, raccordement à l'électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs minoritaires, paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité. Doing Business mesure également la réglementation du marché du travail et la passation des marchés public. Ces domaines ne sont pas inclus dans le score et le classement sur la facilité de faire des affaires .

Les données de Doing Business 2020 sont mises à jour en date du 1er mai 2018. Les indicateurs sont utilisés pour analyser les résultats économiques et identifier les meilleures réformes concernant la réglementation des affaires, en fonction de l’objectif et du contexte local.

Conclusions principales :

  • Doing Business constate 294 réformes entre mai 2018 et mai 2019.  A travers le monde, 115 économies ont vu une amélioration de leur cadre réglementaire affectant l’environnement des affaires dans l’ensemble des indicateurs mesurés par Doing Business. Lire plus sur les réformes (en anglais).
  • Les économies qui se sont le plus améliorées pour Doing Business 2020 sont l’Arabie Saoudite, la Jordanie, le Togo, le Bahreïn, le Tadjikistan, le Pakistan, la Chine, l’Inde et le Nigeria. En 2018-19, ces économies ont réalisé un cinquième de l’ensemble des réformes enregistrées au niveau mondial.
  • Les économies d’Afrique Subsaharienne et d’Amérique Latine et des Caraïbes continuent de prendre du retard en termes de réformes. Seules deux économies d'Afrique Subsaharienne se classent parmi les 50 premières pour la facilité de faire des affaires ; aucune économie d'Amérique Latine ne se classe dans ce groupe.
  • Doing Business 2020 continue de montrer une convergence constante entre les économies en développement et les économies développées, en particulier dans le domaine de la constitution d’une société. Depuis 2003 -04, 178 économies ont mis en œuvre 722 réformes enregistrées par l’indicateur de la création d’entreprise visant à réduire ou à éliminer les obstacles à l'enregistrement d’une entreprise.
  • Les économies qui obtiennent de bons scores dans Doing Business ont tendance à bénéficier de niveaux d'activité entrepreneuriale plus élevés et de niveaux de corruption plus faibles.
  • Si les raisons économiques sont les principaux moteurs de la mise en place d’une réforme, l'avancement des économies voisines donne un élan supplémentaire au changement de la réglementation.
  • Vingt-six économies sont devenues moins favorables à l’environnement des affaires, en introduisant 31 modifications réglementaires qui entravent l'efficacité et la qualité de la réglementation.
  • Voir toutes les études de cas (en anglais)